Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2012

Australian Pink Floyd fait son show !

Avis aux non-fans de PF, avis aux personnes que ça n'intéresse pas, à ceux qui pensent que Pink Floyd, c'est "de la branlette intellectuelle", à ceux qui n'aiment pas, à ceux qui ne veulent pas en savoir plus... 

NE LISEZ PAS CET ARTICLE HYSTERICO-PRE-PUBERE-CRITIQUE-PAS-SI-OBJECTIVE d'un pur concert tribute de Pink FLOYD!

 

...

 

 

 

En Juin 2011, je suis partie à Paris avec l'HSC, découvrant Bercy pour la première fois, à l'occasion du Wall Tour de Roger Waters. J'en ai pris plein la gueule, ai chialé de mes deux oreilles, ce n'était pas un concert, c'était un spectacle, grandiose, magnifique, mégalo, prenant aux tripes, bref, fantastique.

Les mots me manqueraient presque pour décrire ce moment inoubliable pour tout fan qui se respecte. Je n'ai encore à ce jour lu aucune personne affirmant s'être emmerdé(e) durant ce spectacle.

Bref.

Du coup, frustrée et réaliste, je pige vite que Pink Floyd, c'est fini, je les verrai jamais en live, je ne verrai jamais Gilmour avec de beaux cheveux longs et jeune ailleurs qu'en photo.

australian pink floyd show,roger waters,david gilmour,bercy,le dôme marseille,concert,pulse

Je n'écouterai jamais Echoes en live.

Soit.

Alors, quand une copine, revenant de Waters tout comme moi, m'apprend l'existence d'un tribute officiel, the Australian Pink Floyd, je saute sur l'occasion, malgré quelques craintes, pour prendre les places du concert programmé à Marseille ce 12 Février 2012.

australian pink floyd show,roger waters,david gilmour,bercy,le dôme marseille,concert,pulse

Peur d'être déçue, peur de la copie, fantasme de voir Gilmour jouer de nouveau avec eux, envie d'écouter du bon son, envie de vibrer, envie de rêver, envie de pleurer.

"T'imagines les oufs ils commencent par "In the Flesh" comme Waters?!! Mouahaha!!"

They did.

Le show commence à 19h00 pétantes, avec de superbes effets de lumière qui ne sont pas sans rappeler l'époque Pulse, avec beaucoup, beaucoup de Division Bell.

australian pink floyd show,roger waters,david gilmour,bercy,le dôme marseille,concert,pulse

Bien évidemment, je me tape un mec qui pue, à moitié assis sur mes genoux, alors que notre rangée est totalement libre, tremblant, pas net, chelou, scrutant la foule, totalement dérangé du bulbe. Un coup de coude bien placé le fait se décaler légèrement, malgré la peur au bide qu'il me renvoie illico une mandale dans la bouche. Tout va bien, je vais bien.

Premier effet WAOUH avec le remix inspiré australien de "set the controls for the heart of the sun", avec ambiance Live at Pompéï (mode fan hystérico-branchouille "masturbation intellectuelle").

Un des guitaristes  me bluffe de par l'excellente imitation de la voix de Gilmour. Mais Gilmour est Gilmour (je l'aime), il y a donc deux personnes qui se relaient pour prendre sa voix.

"Waters" est convaincant sur certaines chansons, d'autres non, petite claque sur "The Fletcher Memorial", honte à moi qui ne connaissait que trop mal l'album The Final Cut.

Les images projetées sont sympas, lancinantes, prenantes, psyché, l'hommage rendu à Pink Floyd, Barret, Wright, Gilmour (Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!) est pudique, respecteux, à sa place.

A la fin de cette première partie, on regrette un peu le manque de "lâchage". On sent que c'est du copié/collé pour quasiment tout. En même temps, les gens viennent pour voir PF, mais quid d'un Mozart réinterprété? Je pourrais en discuter durant des heures... L'exercice n'est pas si évident.

Les applaudissements du début commencent à être de plus en plus nourris.

Vient alors "another brick in the wall", et FORCEMENT, tous les gens scandent en choeur; je dois donc être la seule cloche blasée qui trouve que "franchement, résumer l'oeuvre de PF à "we don't need no education", mouais, bof quoi, j'veux dire, bon, Atom Heart Mother quoi..." BREF.

La marionnette du "Teacher" est sympa, mais ne fait pas le poids face au prix spectacle de Waters.

Entracte, nous retrouvons nos copains, verdict unanime : le son est bon, le son est propre, l'ambiance est cool, l'hommage est là, mais nous avons vu Waters, et rien n'égale Waters, et donc si nous n'avions pas vu Waters, on se serait roulés par terre de kiff. Mais nous avons vu Waters. Donc, nous apprécions et nous ouvrons grand nos oreilles.

A peine le temps d'une bière clope, que le show reprend, et on se retrouve, l'HSC et moi, comme deux glands parce que des djeunz nous ont piqués nos places numérotées. On se faufile dans les rangées, paumés, impossible de retrouver nos places alors que "Shine On You Crazy Diamond" commence... On finit par reconnaître un chevelu (et mon clochard a disparu), on s'impose, on s'assoit, on recommence à kiffer.

J'attendais du Dark Side Of The Moon, j'ai été servie ! The Great Gig In The Sky (big up aux choristes, dont une ancienne de PF, fallait pas se louper sur ce coup-là), Us and Them, Time... 

L'ambiance commence carrément à être au rendez-vous, les hurlements de joie sont plus nombreux, les applaudissements plus longs.

Wish You Were Here, Keep Talking, Learning To Fly, High Hopes, One Of These Days...

Fin. "Is there anybody OUT THERE?". Noir.

Je comprends immédiatement de quoi ça s'agit et me lève en hurlant, le poing victorieux "Oui, ouiiii, ouiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!" dans le silence avant le début du premier riff de Comfortably Numb.

Je suis une grosse débile, des larmes me coulent sur les joues. 

Je kiffe ma race, pas autant que Waters, mais j'oublie Waters, je suis juste là à mesurer la chance que j'ai d'écouter une musique pareille, de ressentir autant ces émotions si subjectives et communautaires.

Je regarde les gens autour de moi, et je les vois tous chanter par coeur chaque miette de chaque chanson, nous sommes ensemble.

Le rappel est long, les gens applaudissent et tapent des pieds, la chaleur humaine, Run Like Hell reprend pour notre dernier plaisir de la soirée, 3 longues heures de Pink Floyd dans la tronche.

Je "vois" Pink Floyd par mes oreilles, j'ai la banane, je me suis éclatée. Je dis OUI!

Les Aussie Floyd sont une dizaine de personnes visibles depuis la scène, sinon beaucoup plus en coulisses.

australian pink floyd show,aussie floyd, roger waters,david gilmour,bercy,le dôme marseille,concert,pulse

Oui, sur cette photo, ils sont neuf, mais j'aime bien cette photo.

Nous avons donc passé un chouette moment. La seconde partie est, à mon avis, bien plus prenante et reflet du talent de ce Tribute. Je n'ai jamais payé aussi cher pour un Tribute, et je comprends désormais. 

Mon bémol encore une fois, c'est que ça reste trop pudique, trop fan, ce n'est pas une réinterprétation de PF, mais ce n'est peut-être pas possible?!

Waters vivait The Wall, c'était lui, ça se sentait, c'était son âme (de grand malade).

Mais rien ne peut gâcher une si bonne soirée musicale. Et quel plaisir de se retrouver entre fans.

J'ai trouvé, pour la première fois au Dôme de Marseille, le son très, très, très bon.

A refaire ! Merci les Floyd, toutes générations confondues ! :)

06/02/2012

Badoum-RIP.

Un lien vaut parfois mieux qu'un long discours...

C'est tout le monde de la com, tous les fils de pub qui sont en deuil depuis hier soir.

Hommage à Christian Blachas sur Cb News.

De DDB Paris :

badoumbaddbparis.jpg

De Deconstructing Tonino :

Badoum-ba.jpg

De Jean-Gilles Panetier, DA Junior :

ripjeangillespanetier.jpg

De Euro RSCG 360 (<3) :

christian blachas,culture pub,décès,hommage,cb news,ddb paris,deconstructing tonino,jean gilles panetier

 

christian blachas,culture pub,décès,hommage,cb news,ddb paris,deconstructing tonino,jean gilles panetier, euro rscg 360

christian blachas,culture pub,décès,hommage,cb news,ddb paris,deconstructing tonino,jean gilles panetier, euro rscg 360

christian blachas,culture pub,décès,hommage,cb news,ddb paris,deconstructing tonino,jean gilles panetier, euro rscg 360

christian blachas,culture pub,décès,hommage,cb news,ddb paris,deconstructing tonino,jean gilles panetier, euro rscg 360

Du team gang&Bang :

christian blachas,culture pub,décès,hommage,cb news,ddb paris,deconstructing tonino,jean gilles panetier,euro rscg 360

:'(

 

03/02/2012

Volkswagen a du chien : mais peut-être un peu trop pour le Super Bowl ?

the dog strikes back, super bowl, the bark side, volkswagen, chevy, cars.com, 3M, dog, new beetle,

The Bark Side, teasing 2012 de la méga super pub VW du Super Bowl : 

Ok then, plus de 11 millions de vues en quelques semaines. Un franc succès donc.


La nouvelle pub New Beetle, The Dog strikes back, qui sera diffusée dimanche prochain lors du Super Bowl : 


Un petit florilège de pubs déjantées pour cette occasion?

L'OVNI de Cars.com : 


La réponse de 3M à The Bark Side de VW (oulala, que c'est faible!) :


Et une bonne petite dernière pour Chevy :


AHHH! il faut bien que le Super Bowl serve à ça !!! :D